Appelez Les Choses Comme Dieu Les Appelle !

Romains 4 :17 « … Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. »

La plupart du temps, quand nous nous regardons, nous ne voyons pas ce que nous pouvons devenir. Mais quand Dieu nous regarde, Il voit ce que nous pouvons devenir par Sa grâce.

La première fois que Jésus a vu Simon, dont le nom en Grec signifie « roseau », Il a changé son nom et l’a appelé « Pierre », ce qui signifie « roc ». Mais Pierre est-il devenu instantanément quelqu’un qui porte toutes les caractéristiques d’un roc – solide, stable et inébranlable ? Non, pendant longtemps il a continué à se comporter comme un roseau qui plie du côté où le vent souffle.

Une fois, lorsque Pierre a vu Jésus marcher sur l’eau, il a fait le pas hardi de la foi et a dit : « Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. » Et puis alors qu’il était en train de marcher sur l’eau, il a vu le vent violent, a eu peur et a commencé à s’enfoncer, puis il a crié : « Seigneur, sauve-moi ». (Matthieu 14 :28-30). Une autre fois, Pierre a dit : « Seigneur, je suis prêt à aller avec toi, en prison et à la mort. » (Luc 22 :33). Puis quelques heures plus tard, il a nié connaître Jésus, non pas une fois, mais trois fois (Luc 22 :54-62).

Cependant, malgré sa conduite qui continuait à être celle du roseau, Jésus a continué de l’appeler « Roc » jusqu’au jour où la façon dont Jésus avait de le voir a commencé à prendre racine en lui. Ce jour-là, le jour de la Pentecôte, Pierre s’est levé pour prêcher, et 3 000 personnes ont été sauvées ! (Actes 2 :41). Pierre était effectivement devenu un roc, un pilier de l’église primitive.

C’est de cette manière que Jésus a transformé Pierre. Et c’est de cette façon que Dieu veut que nous changions les gens et les situations dans nos vies.

« Pasteur Prince est-ce que vous me dites d’appeler ma femme « vigne féconde » comme dans le psaume 128 : 3 ? Vous verriez ma femme elle ressemble plutôt à une prune desséché. »

Mon ami, Dieu ne nous dit pas d’appeler les choses qui existent telle qu’elles existent. Quel est l’intérêt de déclarer ce qui est manifeste ? Cela ne changera rien. Non, Dieu nous dit d’appeler les choses qui n’existent pas comme si elles étaient, et elles le seront !

La pensée du jour : Dieu nous dit d’appeler les choses qui n’existent pas comme si elles étaient, et elles le seront !

Pasteur Joseph Prince