17 juillet 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

DIEU AIME QUAND VOUS LUI DEMANDEZ

Matthieu 7 :7-11 « Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvrira à celui qui frappe. Quel homme parmi vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-Il de bonnes à ceux qui les Lui demandent. »

Il y avait un homme dans la Bible qui s’appelait Jaebets. Son nom était plutôt déplorable. Il signifie « douleur » parce que sa mère « l’avait enfanté dans la douleur » (1 Chroniques 4 :9). Quel nom incroyable ! Mais Jaebets invoqua Dieu en disant : « Veuille me bénir et agrandir mon territoire ! Que ta main soit avec moi ! Préserve-moi du mal, afin que je ne vive pas dans la douleur ! » (1 Chroniques 4 :10 – Segond 21)

Certains prédicateurs prétendent que les croyants ne devraient pas prier des prières « égoïstes » pour eux-mêmes afin d’être bénis. La prière de Jaebets s’inscrirait probablement dans leur définition de « prière égoïste », car il s’agissait pour lui de demander à Dieu de le bénir, d’élargir son territoire, d’être avec lui, et de le protéger. Mais Dieu n’a pas réprimandé Jaebets pour lui avoir demandé ces bénédictions. Sans fanfare, la Bible, dans le même verset, dit simplement que « Dieu lui accorda ce qu’il avait demandé.» (Segond 21)

Rien de plus. Pas de drame, pas de longue liste de ce que Jaebets devait faire ou ne pas faire. C’est aussi simple que ça. Dieu a entendu sa prière et a exaucé sa demande ! Pas de réprimandes, pas d’instructions, pas de « Jaebets, si tu veux que Je te bénisse, tu dois d’abord faire cela. » Non, Dieu a honoré la foi de l’homme et a transformé sa tristesse en joie et sa douleur en bénédictions – tout cela parce qu’il avait une confiance inébranlable dans la bonté de Dieu et qu’il a demandé grand !

Mon ami, ayez une bonne opinion de Dieu. Il n’en a pas après vous. Il vous aime et désire libérer Sa faveur dans tous les domaines de votre vie. Il aime quand vous Lui demandez. Et Il a promis qu’Il répondrait quand vous le ferez. Voyez-Le juste en train de vous déclarer Jérémie 33 :3 : « Fais appel à moi et je te répondrai. Je te révélerai des réalités importantes et inaccessibles, des réalités que tu ne connais pas. » (Segond 21)

Se pourrait-il que nous ne voyons pas beaucoup de percées parce que nous avons fait ‘de demander de grandes choses à Dieu’ un tabou avec notre rhétorique religieuse et légaliste ? Se pourrait-il que nous ne voyions simplement pas beaucoup de bénédictions parce que nous ne les demandons pas à Dieu et que nous ne Le cherchons pas avec une attente confiante du bien ?

Mon ami, c’est une grande joie pour votre Père céleste quand vous Lui demandez. C’est Son bon plaisir de vous bénir ainsi que votre famille (voir Luc 12 :32). Cessez d’être retenu par des croyances erronées au sujet de Dieu, et commencez à Lui demander ce qui est sur votre cœur aujourd’hui !

Joseph Prince