23 mars 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Dieu Ne Fait Pas La Chasse Au Péché

1 Thessaloniciens 5 :9 « Car Dieu ne nous a pas destinés à encourir Sa colère, mais à posséder le salut par notre Seigneur Jésus-Christ. » (Parole Vivante)

Quand vous pensez à Sodome et Gomorrhe, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? La colère de Dieu et le jugement ardent ? La vérité est que Dieu n’était pas là pour juger le peuple de Sodome et Gomorrhe. Il ne faisait pas la chasse au péché. En fait, Il était en chasse à la justice !

Cela est évident parce que si Dieu faisait la chasse au péché, Il n’aurait permis à quiconque de l’arrêter. Mais nous savons qu’il a fait connaître à Abraham ce qu’il était sur le point de faire et a même permis à Abraham de le supplier.

Abraham a demandé à Dieu s’Il détruirait Sodome, s’Il pouvait y trouver 50 justes. La réponse de Dieu a été : « Si je trouve dans Sodome 50 justes, à l’intérieur de la ville, et bien j’épargnerai l’endroit à cause d’eux » (Genèse 18 :26). Puis Abraham a demandé à Dieu s’Il détruirait la ville s’il y avait seulement 45… 40… 30… ou 10 justes. Et chaque fois la réponse de Dieu a été qu’Il épargnerait l’endroit à cause de ces justes.

Abraham s’est arrêté à 10. S’il avait continué jusqu’à un seul juste, je crois que Dieu aurait fait la même chose, parce qu’Il recherchait la justice.

Maintenant, si Dieu n’était pas prêt à tout détruire, combien plus aujourd’hui, alors que Dieu a déjà jugé nos péchés dans le corps de Son Fils ! À la croix, Jésus a épuisé tous les jugements ardents de Dieu jusqu’à ce qu’il ne reste plus pour nous aucun trait enflammé de la colère de Dieu !

Aujourd’hui, Dieu ne nous juge pas pour nos péchés parce qu’Il a trouvé la justice en un seul homme – Christ Jésus. Alors ne laissez personne vous dire que Dieu vous juge pour vos péchés et vous punit par le cancer, les accidents de voiture, les échecs dans vos affaires ou le manque dans les finances. Dieu serait injuste s’Il punissait deux fois les mêmes péchés — dans le corps de Jésus, puis dans le vôtre.

Bien-aimés, Dieu n’est pas là pour vous juger, mais pour vous bénir aujourd’hui, non pas parce que vous le méritez, mais parce que Jésus a été jugé et puni à votre place !

Joseph Prince