22 octobre 2018"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Dieu Veut Ses Enfants Bien Et Joyeux

Jean 14 :9 « Jésus lui dit : ‘’… Celui qui m’a vu a vu le Père…’’ »

Imaginez le scénario suivant. Un père dit à sa petite fille : « Viens là, ma fille, maman dit que tu as été jouer au bord de la route. Est-ce vrai ? » « Oui, papa, je suis désolée ! » « Désolée ? Combien de fois est-ce que je t’ai dit de ne pas jouer au bord de la route ? Viens ici ! Allonges tes jambes sur la route ! »

Papa conduit sa voiture et roule sur les jambes de sa petite fille. Vous pouvez entendre le bruit des os écrasés et la pauvre fille hurlant de douleur !

« Maintenant, ma chérie, tu sais que papa t’aime. Et papa a fait cela pour te donner une leçon, que jouer au bord de la route est dangereux. »

Maintenant vous êtes probablement en train de hocher la tête en signe d’horreur, en vous demandant quel père malade pourrait faire cela. Pourtant, il y a beaucoup de chrétiens qui croient que notre Père céleste fait la même chose. Ils disent qu’Il donne aux gens, maladies, accidents, tremblements de terre et la mort pour leur donner des leçons.

Mais Jésus a dit : « Celui qui m’a vu a vu le Père. » Jésus est la nature de Dieu en action. Tout au long des Évangiles, nous voyons Jésus ou Dieu allant guérir les malades. Si Dieu veut que certaines personnes soient malades, il devrait y avoir au moins un récit dans les Évangiles où vous verriez Jésus dire : « Voici, ton teint est trop beau, reçois la lèpre. » ou « La cécité est bonne pour toi. Reste aveugle ! » Mais non, pas une seule fois ! En fait, Jésus « … allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’emprise du diable » (Actes 10 :38). C’est là le cœur de Dieu !

En tant que père, si votre enfant est malade et dans la souffrance, votre cœur veut qu’il aille bien. Combien plus votre Père céleste ! Mon ami, Dieu ne donne pas à votre enfant une maladie pour vous enseigner à chacun une leçon ou pour se glorifier. Penser cela c’est manifester un esprit déformée liée par la religion. Et le christianisme n’est pas une religion. C’est une relation d’amour avec votre Père céleste.

Bien-aimé, écoutez Dieu parler à votre cœur aujourd’hui en disant : « Je ne te punirai jamais pour tes péchés, parce qu’ils ont été punis dans le corps de Mon Fils. Je ne souhaite pas que tu sois malade. Je ne vais pas prendre ton enfant, ou te faire avoir un accident de voiture pour te donner une leçon. Mon cœur veut toujours que mes enfants soient bien et joyeux ! »

La pensée du jour : Si Dieu veut que certaines personnes soient malades, il devrait y avoir au moins un récit dans les Évangiles où Jésus a donné la maladie ou refusé de guérir quelqu’un.

Pasteur Joseph Prince