24 janvier 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Jésus A Porté Vos Maladies

Ésaïe 53 :4 « … ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé… »

Imaginez la terrible maladie de la lèpre qui dévore un homme vivant. Le pauvre lépreux de Matthieu 8 :2 ne pouvait plus supporter ses souffrances, alors il s’est mis à la recherche de Jésus. Il avait besoin de savoir si Jésus était prêt à le guérir. Quand il a vu Jésus, il est tombé à Ses pieds et lui a dit : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. » (Matthieu 8 :2). Le Fils de Dieu a regardé le paria dans ses yeux avec amour, a tendu la main, l’a touché, et lui a dit : « Je le veux, sois pur » (Matthieu 8 :3).

Peut-être souffrez-vous d’une maladie et vous vous demandez si Dieu est prêt à vous guérir ? Vous n’êtes pas sûr de Sa volonté, car de la même manière que vous avez vu des personnes guéries, vous avez également vu des personnes ne pas être guéries. Mon ami(e), ne regardez pas les expériences des gens. Regardez la croix ! Aussi sûrement que Jésus a porté vos péchés, il a aussi porté vos maladies !

Je tiens à vous donner aujourd’hui une base solide pour croire en cette vérité. Dans Ésaïe 53, le chapitre sur la crucifixion de notre Seigneur, il est dit au verset quatre : « ce sont nos souffrances qu’Il a portées, C’est de nos douleurs qu’Il s’est chargé ». Maintenant, apprenons un peu l’hébreu. Les mots « souffrances » et « douleurs » signifient ici « maladies » et « douleurs » dans le texte hébreu original. Ésaïe faisait donc référence à la guérison physique.

Une fois, j’ai demandé à un ami juif de lire ce verset dans sa Bible hébraïque et de me dire ce qu’il signifiait. Il m’a dit que sa Bible dit clairement que Jésus a porté nos maladies et nos douleurs.

Si cela ne suffit pas, regardez Matthieu 8 :16-17: « … on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par Sa parole, et Il guérit tous les malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et Il s’est chargé de nos maladies. » Matthieu cite Ésaïe 53: 4, disant que Jésus a pris nos « infirmités » et a porté nos « maladies ». Le contexte ici fait donc référence à la guérison physique.

Mon ami(e), si vous voulez bien croire cette vérité, vos jours de maladie seraient terminés. Et vous marcheriez dans une meilleure santé parce que Celui qui a sûrement porté vos maladies et vos douleurs vous dit : « Je le veux, sois pur ! »

Joseph Prince