8 décembre 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

LA JUSTICE DE LA FOI PARLE

Romains 10 :5-6 « Car Moïse décrit la justice qui vient de la Loi : « L’homme qui aura pratiqué ces choses vivra par elles ». Mais la justice qui est sur le principe de la foi parle… » (Darby)

Laissez-moi vous dire quelque chose a propos de la foi. Vous ne pouvez pas avoir la foi sans la parler. Quand vous étudiez Romains 10, vous remarquerez qu’il est dit que « la justice qui vient de la Loi….. pratiqué… Mais la justice… de la foi parle. » La Loi, c’est faire, alors que la foi, c’est parler. Il ne suffit pas de savoir dans votre esprit que vous êtes juste. Il ne suffit pas de lire ce chapitre ou d’entendre un sermon sur la justice et de convenir mentalement que vous êtes juste. Vous devez ouvrir votre bouche et dire par la foi, « Je suis la Justice de Dieu en Christ. » (2 Corinthiens 5 :21). C’est là que beaucoup de croyants sont privés de la bénédiction d’Abraham. Ils ne parlent pas leur justice par la foi.

Notre première réponse à une situation difficile est très importante. Notre première réponse quand nous découvrons un symptôme dans notre corps, quand nous recevons un mauvais rapport ou quand nous sommes confrontés à une épreuve, devrait toujours être de dire, « Je suis la Justice de Dieu en Christ ». C’est là que le pneu rejoint la route. C’est à ce moment-là qu’il faut la parler. Vous devez non seulement savoir que vous êtes juste, mais vous devez croire et dire votre Justice en Christ. Ce n’est pas la foi tant que vous ne la parlez pas ! Paul dit : « Or, ayant le même esprit de foi, selon ce qui est écrit : « J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé », nous aussi nous croyons, c’est pourquoi aussi nous parlons » (2 Corinthiens 4 :13 – Darby). L’esprit de foi consiste clairement à croire et à parler. Peu importe donc le nombre de sermons ou de livres sur la justice que vous avez entendus et lus. Vous devez le croire et l’exprimer.

Quand vous échouez et n’atteignez pas la norme parfaite de la Loi, c’est le moment où vous devriez exercer votre foi pour dire, « Je suis la Justice de Dieu en Christ ». Au moment même où vous êtes en colère contre votre conjoint, ou quand vous venez de perdre votre sang-froid sur la route, il faut de la foi pour dire que vous êtes Justes car vous savez que vous avez manqués le but. Et vous savez quoi ? Au moment où vous le dites, même si vous êtes encore au milieu de votre colère, vous aurez l’impression d’avoir introduit quelque chose de bon dans cette situation. Vous prenez du recul et commencez à vous détendre, et la colère se dissipe lorsque vous commencez à réaliser votre véritable identité en Christ.

Homme, si vous voyez une femme à peine vêtue à la télévision ou en couverture d’un magazine et que vous êtes tentés, quelle est votre première réaction ? Êtes-vous conscient du péché ou conscient de votre justice ? La conscience du péché vous attirera à succomber à votre tentation, tandis que la conscience de la justice vous donne le pouvoir de surmonter toute tentation. C’est pourquoi l’ennemi veut vous garder conscient du péché. Confesser vos péchés tout le temps vous garde conscient du péché. C’est comme si Jésus n’était pas devenu votre péché sur la croix. La conscience de la justice vous garde conscient de Jésus. Chaque fois que vous la parlez, vous magnifiez l’œuvre de Jésus sur la croix. Alors croyez et dites la vérité : « Je suis la Justice de Dieu en Christ. » Alors, vous ne pouvez pas vous empêcher de voir les résultats de la glorification du Seigneur Jésus et de son œuvre accomplie !

Joseph Prince