18 octobre 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

LA PAIX AU MILIEU DE LA TEMPÊTE

Psaumes 91 :1, 4 « Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut Repose à l’ombre du Tout-Puissant… Il te couvrira de Ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous Ses ailes »

Je me souviens avoir lu un article sur un concours d’art dont le thème était « La Paix ». L’artiste qui représentait le mieux efficacement la paix dans son œuvre d’art remporterait le concours. Les artistes ont rassemblé leurs peintures, leurs toiles et leurs pinceaux et ils ont commencé à créer leurs chefs-d’œuvre. Quand est venu le temps de juger les œuvres d’art, les juges ont été impressionnés par les différentes scènes de sérénité que les artistes avaient illustrées. Il y avait une peinture majestueuse qui capturait l’éclat du soleil couchant sur une verdure luxuriante, qui représentait un paysage serein de collines au clair de lune et une autre peinture évocatrice qui montrait un homme seul marchant tranquillement dans une rizière rustique.

Puis, les juges sont tombés sur une peinture particulière qui avait l’air presque horrifiante et peut-être même laide pour certains. C’était l’antithèse même de toutes les autres œuvres que les juges avaient vues. C’était une cacophonie sauvage de couleurs violentes et l’agressivité avec laquelle l’artiste avait appliqué son pinceau sur la toile était manifeste. Elle représentait une tempête déchaînée où les vagues de l’océan étaient gonflées à des hauteurs menaçantes et claquaient avec une force orageuse sur les bords escarpés d’une falaise. La foudre zigzaguait à travers le ciel noirci et les branches de l’unique arbre qui était perché au sommet de la falaise étaient toutes balayées sur le côté par la force du vent violent. Maintenant, comment cette peinture pourrait-elle être la représentation même de la paix ?

Pourtant, le jury a décerné à l’unanimité le premier prix à l’artiste qui a peint la tempête agitée. Bien que les résultats aient d’abord semblé consternants, la décision des juges est immédiatement devenue claire en regardant la toile gagnante de plus près. Cachée dans une crevasse de la falaise, se trouvait une famille d’aigles bien au chaud dans leur nid. La mère aigle faisait face aux vents violents, mais ses petits étaient inconscients de la tempête et s’étaient endormis à l’abri de ses ailes.

Voilà le genre de paix que Jésus nous donne, à vous et moi ! Il nous donne la paix, la sécurité, un abri et une protection, même au milieu d’une tempête. Le psalmiste le décrit magnifiquement : « Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant… Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes ».

Il n’y a pas de lieu plus sûr que sous l’abri protecteur des ailes de votre Sauveur. Peu importe les circonstances qui peuvent faire rage autour de vous. Vous pouvez crier au Seigneur pour Sa faveur imméritée, comme David l’a fait dans le Psaume 57 :1 – « Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi ! Car en Toi mon âme cherche un refuge ; Je cherche un refuge à l’ombre de Tes ailes, Jusqu’à ce que les calamités soient passées. » La Nouvelle Bible Américaine Standard dit : « Sois bienveillant envers moi, Dieu, sois bienveillant envers moi, car mon âme se réfugie en Toi ; et dans l’ombre de Tes ailes, je me réfugierai jusqu’à ce que la destruction soit passé. » Quelle assurance bénie nous pouvons avoir aujourd’hui, sachant que même si la destruction fait rage autour de nous, nous pouvons nous réfugier dans le Seigneur.

Joseph Prince