8 décembre 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

L’AMOUR INTIME DU PÈRE

2 Corinthiens 6 :18 « Je serai pour vous un Père, Et vous serez pour Moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant. »

Il n’y a pas si longtemps, Lydia, une sœur d’Afrique du Sud, m’a écrit. Je crois que beaucoup d’entre vous seraient capables de s’identifier à ce qu’elle a partagé à propos de ses luttes dans sa relation avec Dieu en tant que Son Père :

Cher Pasteur Prince,

J’ai grandi avec une très faible estime de soi, après avoir été qualifié d’enfant difficile dans ma famille. J’étais un bébé imprévu et mes parents avaient déjà un enfant – une fille, alors ils voulaient vraiment un garçon. Ils ont été déçus quand je me suis avéré être une fille et ont même envisagé de me donner à un membre de la famille paternel qui n’avait pas d’enfants.

Mon père est issu d’une famille très froide et stricte, et il a un très mauvais caractère. J’ai donc grandi naturellement craintive et j’ai toujours eu l’impression de marcher sur des œufs autour de lui. Ma mère a également grandi dans une famille où elle n’avait pas reçu d’amour. Mes deux parents sont des perfectionnistes extrêmes, très organisés et nous ont élevés avec une discipline militaire et sans aucune compassion.

Ainsi, je n’ai jamais pu me rapporter à Dieu en tant que Père. Dieu était inaccessible et assis avec un éclair prêt à me frapper chaque fois que je n’étais pas assez bonne, que je ne priais pas assez, ou que je n’étais pas assez obéissante. J’avais l’impression que Dieu n’était content de moi que lorsque j’obéissais à la Loi, que je ne répondais jamais à Ses attentes et que j’étais toujours sous la condamnation.

Depuis que j’ai découvert vos enseignements, le voile de ma vie s’est déchiré. Pour la première fois, je suis libre. Je ne marche plus sous le lourd fardeau de la condamnation. J’ai appris que Dieu nous a aimés le premier, et je peux maintenant avoir une relation d’amour avec Mon Père céleste et Jésus.

J’ai expérimenté la victoire sur la peur et le péché qui m’ont gardé captive pendant des années – non pas en essayant d’être obéissante, mais en apprenant simplement que mes péchés ont déjà été pardonnés à la Croix. Et non, je ne pèche plus maintenant. En fait, je vaincs plus et je pèche moins, et j’ai un cœur reconnaissant pour ce que le Christ a fait sur la croix.

Vous sentez-vous comme si vous n’étiez jamais assez bon, que vous ne pouviez jamais en faire assez et que vous étiez assez obéissant pour que Dieu vous aime et vous accueille ? Sentez-vous que vous vivez toujours sous une condamnation perpétuelle ? Peut-être ne pouvez-vous pas vous identifier à Dieu en tant que Père aimant parce que vous n’avez jamais connu l’amour de votre père terrestre ou parce que votre propre père vous a fait terriblement blessé.

Mon ami, je prie pour que, lorsque vous commencerez à méditer le verset d’aujourd’hui, vous fassiez l’expérience surnaturelle de l’amour intime de votre Père céleste d’une manière profonde et personnelle comme jamais auparavant. Je prie pour que cette expérience vous guérisse, vous renouvelle, vous restaure et vous transforme d’une manière spectaculaire parce que son amour pour vous n’est rien de moins que spectaculaire.

Joseph Prince