17 juillet 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

LIBÉRÉ DE « EST-CE QUE JE FAIS ASSEZ POUR DIEU ? »

Marc 2 :22 « Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus ; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. »

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi Jésus faisait référence lorsqu’il a parlé du vin nouveau et des vieilles outres à vin ? Il faisait référence au mélange des deux alliances. Le vin nouveau représente la Nouvelle Alliance de la grâce, tandis que l’ancienne outre représente l’Ancienne Alliance de la Loi. Avez-vous déjà vu de vieilles outres de vin ? Elles sont fragiles, dures et inflexibles. C’est la Loi. Elle est inflexible. Et quand vous versez le vin nouveau de la grâce dans l’ancienne outre de la loi, vous perdez les deux parce que l’outre sera endommagée et le vin sera répandu. Les vertus de l’Ancienne et de la Nouvelle Alliance seront annulées et perdues.

J’ai reçu une lettre de Kirsten, en Floride, qui a vécu un mélange de Loi et de grâce. Quand elle a reçu son salut à l’âge de dix-sept ans, elle a connu l’amour inconditionnel pour la première fois de sa vie alors que la miséricorde et la grâce de Dieu se répandaient sur elle. Au début, elle a dit que l’Église était une joie parce qu’elle adorait, partageait et priait. Mais au bout de quelques années, elle a succombé à une mentalité d’œuvre et a commencé à chercher dans les Écritures pour découvrir ce qu’elle devait faire. Ayant perdu sa joie et sa paix, elle était tourmentée par la pensée de « Est-ce que je fais assez pour Dieu ? ».

L’espoir de Kirsten s’est ravivé lorsqu’elle a découvert par hasard une de mes émissions de télévision. Elle a dit : « Cette petite étincelle d’espoir a ensuite pris feu et m’a libéré. Wow ! La grâce de Dieu est réelle et cela ne dépend pas de ce que je fais assez pour Lui. Plus d’œuvres motivées par la culpabilité et la honte qui m’ont épuisé, submergé et vidé. Ma paix et ma joie sont revenues au centuple, et j’ai pu me détendre et profiter de ma relation avec Dieu, ma famille et mon Église. »

Ce n’était pas tout. La révélation de la grâce de Dieu lui a apporté une paix et un repos qu’elle a retrouvé dans son cœur, si bien que lorsque la crise économique de 2008 a ruiné financièrement l’Amérique et affecté sa famille, elle a choisi de rester dans le repos et de croire que Dieu allait subvenir aux besoins sa famille. « J’ai prié un matin pour que Dieu nous donne quelque chose ce jour-là sur la seule base de Sa grâce et non de nos efforts », dit-elle. « Moins de trente minutes plus tard, l’ancien employeur de mon mari l’a appelé et lui a demandé s’il voulait reprendre son ancien emploi ! Mon mari gagne maintenant autant d’argent qu’il en gagnait dans sa meilleure année avant le ralentissement économique. La grâce de Dieu est incroyable ! »

Bien-aimé, ne laissez pas un mélange de loi et de grâce envahir votre cœur et votre esprit. Dieu déteste le mélange parce qu’il vous prive de la liberté, de la paix et de la joie qui viennent du repos dans l’œuvre accomplie de Son Fils. Il vous prive du pouvoir de régner dans la vie par l’abondance de Sa grâce ! On ne peut pas mettre du vin nouveau dans de vieilles outres à vin. Vous perdrez les deux. Mais si vous vous concentrez et méditez sur Sa grâce et Sa bonté envers vous et votre famille, comme Kirsten, vous verrez que Sa grâce est abondante pour vous.

Joseph Prince