Ne Vous Inquiétez Plus De Ce Que Vous Avez Perdu Ou Gaspillé

Luc 15 :22-23 « Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez, mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous. »

Que diriez-vous si votre fils, à qui vous auriez donné un gros héritage, revenait un jour en rampant à la maison après avoir dépensé tout son argent en vivant une vie dissolue ?

Dans la parabole du fils prodigue (Luc 15 :11-24), le père n’a pas dit un mot au sujet de ce qu’il avait perdu ou gaspillé, bien que son fils ait réellement gaspillé son héritage en vivant une vie dissolue. Le père a seulement vu le retour de son fils à la maison comme une occasion de lui montrer combien Il l’aimait, et comme une opportunité de lui redonner tout ce qu’il avait perdu.

Comme le père dans la parabole, votre Père Céleste a le désir de vous serrer dans Ses bras, et de vous montrer combien vous êtes aimé. Et c’est Son bon plaisir de vous restituer ce que vous avez perdu.

Peut-être avez-vous perdu quelque chose récemment, ou peut-être êtes-vous frustré parce que quelque chose a été gâché à cause d’une mauvaise décision que vous avez prise. Mon ami, Dieu ne voit pas ce que vous avez perdu ou gaspillé comme quelque chose de définitif, comme vous vous le voyez. Quand vous venez à Lui, Il voit cela comme une occasion de vous redonner ce que vous avez perdu ou gâché.

Même si, comme le fils prodigue, vous vous sentez loin de votre Père céleste, et que vous avez l’impression que vous l’avez déçu, ne soyez pas désespéré. La vérité, c’est qu’au moment où vous venez à Lui, Il vous redonne immédiatement la robe d’honneur pour couvrir votre nudité, la bague de l’autorité pour déclarer votre position de pouvoir et de domination, et les sandales (que les serviteurs ne portent pas) pour vous rétablir en tant que fils dans Sa maison.

Il vous rassure sur le fait que vous n’avez jamais perdu votre position de fils. Et Il célèbre le fait que vous reveniez à Lui, en tuant le veau gras, parce que vous êtes Son enfant bien-aimé qu’Il chérit.

Bien-aimé, dans la maison de votre Père, vous n’êtes pas seulement sous Son entière protection, mais vous jouissez aussi de la provision inépuisable de Ses richesses, et de Son amour inconditionnel !

La pensée du jour : C’est la volonté de votre Père céleste de vous montrer combien vous êtes aimé et de vous restituer ce que vous avez perdu.

Pasteur Joseph Prince