23 août 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

N’Y A-T-IL PAS DE SOUFFRANCE POUR LE CROYANT ?

Philippiens 1 :29 « et cela de la part de Dieu, car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en Lui, mais encore de souffrir pour Lui »

N’y a-t-il pas de souffrance dans le corps du Christ aujourd’hui ? Mon ami, aucune des vérités de protection contenues dans la Parole de Dieu ne nie le fait que nous sommes appelés et que nous avons le privilège de subir des persécutions à cause de Son nom, comme l’affirme l’apôtre Paul dans l’Écriture d’aujourd’hui. En outre, Paul dit à son protégé, Timothée : « Quiconque veut vivre une vie pieuse dans le Christ Jésus subira la persécution » (2 Timothée 3 :12). Jésus Lui-même a dit que ceux qui Le suivent seront persécutés à cause de Son nom (voir Matthieu 10 :22). Il faut préciser que cette persécution n’entraîne pas de maladie incurable, d’accident tragique ni de mort prématurée.

Mais, Pasteur Prince, Job n’était-il pas un homme juste qui a connu de terribles souffrances ?

J’ai prêché un message détaillé sur Job et ce n’est pas l’objet de ce message de parler de la souffrance de Job dans toute son ampleur. Pour l’instant, je souhaite que vous puissiez voir que ce qui est arrivé à Job n’est pas quelque chose qui vous arrivera à vous qui êtes EN CHRIST aujourd’hui. Voyez-vous, une des plaintes de Job était la suivante : « Il n’y a pas entre nous de médiateur qui pose sa main sur nous deux. » (Job 9 :33 – Segond 21). Maintenant, lisez ces paroles puissantes prononcées par Élihu dans Job 33 :23-24, qui décrit ce médiateur : « Cependant, s’il y a pour lui un ange intercesseur, ne serait-ce qu’un sur les mille qui annoncent à l’homme le chemin à suivre, Dieu lui fait grâce et dit : ‘Délivre-le afin qu’il ne descende pas dans la tombe ! J’ai trouvé une rançon.’ » (Segond 21)

La description d’Elihu d’un médiateur préfigure ce que 1 Timothée 2 :5-6 nous dit, « En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, Jésus-Christ, qui s’est donné Lui-même en rançon pour tous. Tel est le témoignage rendu au moment voulu » (Segond 21). Job a connu ses souffrances parce qu’il n’avait pas de médiateur. Mais aujourd’hui, vous et moi nous l’avons en la personne de notre Seigneur Jésus, qui est mort sur la croix pour expier nos péchés et nous a rendus justes devant Dieu. Il est devenu notre rançon (le mot hébreu pour rançon vient du mot racine kaphar, qui signifie « faire une expiation »).

Bien-aimés, le sang expiatoire de Christ a annulé tous les droits légaux que l’ennemi avait contre vous et votre famille. Quand vous recevez tout ce que Son sacrifice parfait à la croix a accompli pour vous, vous n’avez pas à vivre dans la peur d’être comme Job. Contrairement à Job, vous avez un médiateur – Christ Jésus. En Lui, vous pouvez vous attendre à un avenir plein de promesses, de bénédictions et de protection (voir Psaumes 23 :6) !

Joseph Prince