20 novembre 2018"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Le Pardon Est Pour Ceux Qui Ne Le Méritent Pas

Matthieu 18 :21 « Alors Pierre s’approcha de Jésus et lui demanda : – Seigneur, si mon frère se rend coupable à mon égard, combien de fois devrai-je lui pardonner ? Irai-je jusqu’à sept fois ? »

Pierre a demandé au Seigneur combien de fois il devrait pardonner à son frère. La réponse que le Seigneur lui a donnée était simple. Jusqu’à soixante-dix-sept fois sept fois (Matthieu 18 :22). En d’autres termes, tout le temps !

« Mais, pasteur Prince, il ne mérite pas mon pardon. »

Vous ne méritiez pas le pardon de Dieu non plus.

Il n’y a pas une seule personne vivante ou morte qui n’ait pas enfreint tous les 10 commandements de Dieu. Il n’y a pas de pécheur partiel ou de grand pécheur. Nous avons tous été de grands pécheurs quand Jésus nous a sauvés. Et quand nous réalisons que nous sommes beaucoup pardonnés, nous aimons beaucoup (Luc 7 :47).

« Pasteur Prince, comment pouvez-vous dire que j’ai enfreint tous les commandements de Dieu ? Je n’ai jamais commis l’adultère. »

Mon ami, Jésus a dit « quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle » (Matthieu 5 :28). Telle est la norme de Dieu. L’homme regarde à l’extérieur, mais Dieu regarde à l’intérieur, au cœur. De plus, si vous enfreignez une seule loi vous êtes coupable de toutes (Jacques 2 :10). Donc, tout le monde a enfreint tous les commandements de Dieu. Nous sommes tous de grands pécheurs.

Maintenant, vous n’êtes plus pécheur si vous avez reçu Christ comme votre sauveur. Vous êtes une nouvelle création. Mais vous étiez un grand pécheur et Dieu vous a pardonné votre immense dette au travers de la mort de Son Fils.

Donc, si quelqu’un vous a fait du tort, dites-vous ceci : « Je ne méritais pas le pardon de Dieu, mais Il m’a pardonné au travers de Christ. Donc je pardonne à cette personne aussi. » Si vous dites quelque chose comme : « Il ne le mérite pas. » Cela n’a aucun sens. Le pardon n’est pas pour les gens qui le méritent. S’ils méritent quoique ce soit, c’est un châtiment. Mais le pardon veut dire que vous donnez la grâce – la faveur imméritée – comme Dieu vous a donné la faveur imméritée.

Bien-aimé, si vous choisissez de garder de l’amertume, personne d’autre ne souffrira à part vous. Vous perdez votre paix, et peut-être aussi votre santé. Cela ne vaut simplement pas la peine. Dieu vous dit : « Lâche prise, pardonne leur leurs dettes, tout comme je t’ai pardonné les tiennes. »

La pensée du jour : Quand nous réalisons que nous sommes beaucoup pardonnés, nous aimons beaucoup.

Joseph Prince