21 avril 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Préparez Vos Âmes Pour Pâque

24 jours pour préparer vos âmes à cette célébration de la mort de Jésus et bien plus de Sa résurrection.

Lecture proposée aujourd’hui :

Luc 23 :1-34
1 Toute l’assemblée se leva et l’emmena devant Pilate.
2 Là, ils se mirent à l’accuser : — Nous avons trouvé cet homme en train de jeter le trouble parmi notre peuple : il interdit de payer l’impôt à l’empereur et il déclare qu’il est le Messie, le roi !
3 Alors Pilate l’interrogea : — Es-tu le roi des Juifs ? lui demanda-t-il. — Tu le dis toi-même, lui répondit Jésus.
4 Pilate dit alors aux chefs des prêtres et aux gens rassemblés : — Je ne trouve chez cet homme aucune raison de le condamner.
5 Mais ils insistaient de plus en plus, disant : — Il soulève le peuple avec ses idées ! Il a endoctriné toute la Judée ! Il a commencé en Galilée et il est venu jusqu’ici.
6 Quand Pilate entendit parler de la Galilée, il demanda si cet homme était Galiléen.
7 Apprenant qu’il relevait bien de la juridiction d’Hérode, il l’envoya à ce dernier qui, justement, se trouvait lui aussi à Jérusalem durant ces jours-là.
8 Hérode fut ravi de voir Jésus car, depuis longtemps, il désirait faire sa connaissance, parce qu’il avait entendu parler de lui, et il espérait lui voir faire quelque signe miraculeux.
9 Il lui posa de nombreuses questions, mais Jésus ne lui répondit pas un mot.
10 Pendant ce temps, les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi se tenaient là debout, lançant, avec passion, de graves accusations contre lui.
11 Alors Hérode le traita avec mépris, ses soldats en firent autant, et ils se moquèrent de lui, en le revêtant d’un manteau magnifique. Hérode le fit reconduire ainsi chez Pilate.
12 Hérode et Pilate, qui jusqu’alors avaient été ennemis, devinrent amis ce jour-là.
13 Pilate convoqua les chefs des prêtres, les dirigeants et le peuple. Il leur dit :
14 — Vous m’avez amené cet homme en l’accusant d’égarer le peuple. Or, je l’ai interrogé moi-même devant vous, et je ne l’ai trouvé coupable d’aucun des crimes dont vous l’accusez.
15 Hérode non plus, d’ailleurs, puisqu’il nous l’a renvoyé. Cet homme n’a rien fait qui mérite la mort.
16 Je vais donc lui faire donner le fouet et le relâcher.
17 A chaque fête, Pilate devait leur accorder la libération d’un prisonnier.
18 Mais la foule entière se mit à crier : — À mort ! Relâche Barabbas !
19 Ce Barabbas avait été mis en prison pour une émeute qui avait eu lieu dans la ville et pour un meurtre.
20 Mais Pilate, qui désirait relâcher Jésus, adressa de nouveau la parole à la foule,
21 qui se mit à crier : — Crucifie-le ! Crucifie-le !
22 — Mais enfin, leur demanda-t-il pour la troisième fois, qu’a-t-il fait de mal ? Je n’ai trouvé en lui aucune raison de le condamner à mort. Je vais donc lui faire donner le fouet puis le remettre en liberté.
23 Mais ils devinrent de plus en plus pressants et exigèrent à grands cris sa crucifixion. Finalement, leurs cris l’emportèrent.
24 Pilate décida alors de satisfaire à leur demande.
25 Il relâcha donc celui qu’ils réclamaient, celui qui avait été emprisonné pour une émeute et pour un meurtre, et leur livra Jésus pour qu’ils fassent de lui ce qu’ils voulaient.
26 Pendant qu’ils l’emmenaient, ils se saisirent d’un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et l’obligèrent à porter la croix derrière Jésus.
27 Une foule de gens du peuple le suivait. Il y avait aussi beaucoup de femmes en larmes, qui se lamentaient à cause de lui.
28 Se tournant vers elles, il leur dit : — Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas à cause de moi ! Pleurez plutôt à cause de vous-mêmes et de vos enfants
29 car, sachez-le, des jours viennent où l’on dira : « Heureuses les femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfant et celles qui n’en ont jamais eu et qui n’ont jamais allaité. »
30 Alors on se mettra à dire aux montagnes : « Tombez sur nous ! » et aux collines : « Couvrez-nous ! »
31 Car si l’on traite ainsi le bois vert, qu’adviendra-t-il du bois mort ?
32 Avec Jésus, on emmena aussi deux autres hommes, des bandits qui devaient être exécutés en même temps que lui.
33 Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé « le Crâne », on cloua Jésus sur la croix, ainsi que les deux bandits, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.
34 Jésus pria : — Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.
Les soldats se partagèrent ses vêtements en les tirants au sort.

GDD-Logo
La Grâce de Dieu