18 octobre 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

QUE JÉSUS SOIT LE CENTRE

2 Corinthiens 12 :9 « et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. »

J’aime la manière dont dans Luc 24, l’Esprit Saint nous rapporte minutieusement la rencontre que Jésus a eue avec les deux disciples sur le chemin d’Emmaüs, le tout premier jour de sa résurrection. Le cœur lourd, affligés et choqués, ils ont dit comment Jésus, qu’ils estimaient grandement, avait été emmené par les chefs religieux, l’ont condamné à mort et crucifié.

Lisez l’histoire complète et remarquez comment les deux disciples ont été rattrapés par leur propre compréhension des événements qui se sont produits et par leurs pensées sur la rédemption d’Israël. Par conséquent, ils étaient déprimés, déçus et démoralisés. C’est ce qui se produit quand la vérité sur Jésus est absente de notre esprit.

Les disciples avaient espéré que Jésus serait Celui qui sauverait Israël. Pour eux, Jésus n’était qu’un moyen d’arriver à une fin. Ils étaient plus absorbés par la rédemption d’Israël que par le Rédempteur Lui-même. Pas étonnant qu’ils étaient déprimés ! Jésus ne peut jamais être simplement un moyen d’arriver à une fin, aussi noble soit-elle. Nous devons être en relation avec Lui et permettre que tout tourne autour de Lui alors Il prendra une place centrale dans notre vie.

Les disciples étaient abattus parce qu’ils ne croyaient pas en ce que la Parole de Dieu avait prophétisé sur les souffrances et la résurrection de Jésus. S’ils avaient cru et compris que les événements des trois derniers jours avaient tous été orchestrés par Dieu et que la croix était Son grand plan de rédemption pour sauver tous les hommes, ils se seraient réjouis avec foi, amour et espérance. Ils auraient été en train d’anticiper grandement leurs retrouvailles avec Christ ressuscité au lieu d’être aussi repliés sur eux-mêmes et découragés. Mais à cause de leurs fausses croyances, ils étaient désillusionnés et avaient été mentalement abattus.

Si vous vous sentez craintif, anxieux ou déprimé aujourd’hui, faites une vérification rapide. Qu’est-ce qui vous préoccupe ? Qu’est-ce qui préoccupe votre cœur ? Vos pensées sont-elles remplies de foi en Jésus, le Berger de votre vie, ou sont-elles remplies d’appréhensions sur l’avenir, de craintes sur votre situation actuelle et d’une introspection excessive ? Donnez-Lui une place centrale en croyant qu’Il est la réponse à tout ce dont vous avez besoin dans la vie, et commencez à marcher dans une nouvelle mesure de Sa paix, de Sa joie et de liberté.

Joseph Prince