20 juin 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

SOYEZ CONSCIENT DE VOTRE POSITION EN CHRIST

Jean 15 :5 « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire ».

Dans ce verset, Jésus dit : « Je suis le cep, vous êtes les sarments ». Il ne dit pas : « Je suis le cep, essayez d’être les sarments ». En d’autres termes, Il veut que nous réalisions que nous sommes déjà les sarments. Nous n’avons pas à nous battre pour devenir les sarments.

En tant que Ses sarments, il faut simplement que nous demeurions en Christ, notre Cep. Comment fait-on cela ? En étant simplement conscients, chaque jour, de notre position en Christ. Parce que nous avons reçu Christ, nous sommes en Christ et nous sommes acceptés dans le Bien-aimé (2 Corinthiens 5 :17) ; Éphésiens 1 :6). Dieu nous accepte parce que nous sommes dans Son Bien-aimé, et qu’Il est en nous. Et c’est de cette façon que Dieu nous voit aujourd’hui, quand nous venons dans Sa présence.

Ce que le diable veut, c’est que vous focalisiez sur votre condition, au lieu de focaliser sur votre position en Christ. La situation à laquelle vous êtes confronté, peut être un problème financier ou un problème de santé qui se dégrade. Le diable veut que vous soyez focalisé sur votre situation, et que vous oubliiez votre position, à savoir que vous êtes la justice de Dieu en Christ, et que vous êtes assis avec Lui dans les lieux célestes, à la droite du Père (2 Corinthiens 5 :21 ; Éphésiens 2 :6). Il veut que vous oubliiez que vous êtes héritier de Dieu, et cohéritier avec Christ (Romains 8 :17).

Le diable sait qu’une fois que vous regardez votre position en Christ, cela va vous donner la puissance pour changer votre condition et vos circonstances. Jean 15 :5 dit que vous allez porter « beaucoup de fruit ». Cela signifie que quand vous priez pour un manque, une provision abondante va couler. Quand vous priez pour la guérison, la maladie va s’en aller.

Mon ami, aucune de ces choses ne peuvent se passer grâce à ce que vous faites vous-même, mais seulement grâce à Sa vie qui coule au travers de vous. Tout comme la sève qui coule au travers des sarments d’un cep leur fait porter du fruit, Sa vie qui coule au travers de vous, va amener une abondante moisson de prospérité, de guérison et de miracles. Il faut simplement que vous restiez conscient de qui vous êtes en Christ !

Joseph Prince