17 juillet 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

SOYEZ CONSCIENT DU PARDON

Psaumes 103 :2-4 « Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de Ses bienfaits ! C’est Lui qui pardonne toutes tes fautes, Qui guérit toutes tes maladies, Qui rachète ta vie du gouffre, Qui te couronne de bienveillance et de compassion »

Il n’y a pas si longtemps, j’étais allé déjeuner avec mon épouse, Wendy, et, pour une raison quelconque, chaque fois qu’elle faisait une remarque passagère, je me surprenais à la critiquer de façon irritable ou à faire une remarque inutilement provocatrice. Avez-vous eu une de ces journées ?

Quand j’ai réfléchi à la raison pour laquelle j’étais si irritable, je me suis rendu compte que c’était parce que je me sentais coupable d’avoir eu quelques problèmes plus tôt dans la journée. Je n’avais pas nécessairement fait quoi que ce soit de mal, mais, j’avais juste laissé un peu de culpabilité s’infiltrer dans mon cœur et permis inconsciemment à la condamnation de s’infiltrer.

Mon ami, quand vous marchez sous un nuage de jugement, vous pouvez devenir une personne vraiment désagréable à fréquenter. Croyez-moi, je sais de quoi je parle. Même si vous êtes un auteur de livres sur la grâce et le pardon de Dieu, il peut y avoir des moments où la condamnation se glisse dans votre cœur et où vous êtes complètement inconscient de cela.

Je remercie Dieu que lorsque Wendy m’a demandé s’il y avait une raison à mon irritabilité, elle m’a donné à ce moment la clarté pour que je puisse voir l’état de mon cœur. Et louez soit Jésus pour une femme de discernement et de perspicacité qui n’a pas tenu compte de mes remarques personnelles et qui savait que quelque chose n’allait pas chez moi. Je me souviens lui avoir dit de me faire connaître la prochaine fois qu’elle remarquait un tel comportement de ma part, parce qu’il est si facile de tomber dans la condamnation et la culpabilité.

Lorsque vous êtes sous le coup de la culpabilité et de la condamnation, vous pouvez vous sentir mal toute la journée et toutes vos réponses piquent. Ce n’est pas la vie en abondance, et vous savez à quoi tout cela nous ramène ? Cela revient à avoir un sens constant du pardon de Dieu sur votre vie. Au lieu d’accueillir et d’héberger toute la culpabilité, la condamnation et le jugement, nous devons nous tenir en sécurité dans notre pardon parfait en Jésus.

Il y a une qualité rédemptrice à être conscient du pardon, par opposition à être conscient de ses défauts, de ses péchés et de ses erreurs. Quand vous êtes conscient du pardon et que vous voyez vos manquements sur la croix de Jésus, vous recevez le pouvoir de sortir de votre irritabilité, de votre impatience et de vos sautes d’humeur avec les autres. Vous recevez le pouvoir de sortir de vos troubles alimentaires, de vos dépendances et de vos angoisses ! Quand vous réalisez que nous ne méritons pas le pardon et la grâce de Dieu, mais qu’Il nous les donne quand même, cette révélation de Sa faveur imméritée nous change de l’intérieur. Elle dissout les nœuds de la colère et de l’impatience qui se sont accumulés en nous au fil des ans et nous libère pour jouir de l’amour de Dieu et pour le montrer aux autres !

Joseph Prince