20 juin 2019"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Votre Réponse Se Trouve Chez Une Personne

Romains 7 :24-25 « Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !… »

La chair en nous peut produire toute une gamme d’émotions et de pensées, allant de la défaite à la jalousie, en passant par l’avarice et la convoitise, en passant par la colère, l’infériorité, la condamnation et l’arrogance. Tant que nous sommes dans ce corps physique, la chair est active en nous.

Mais nous pouvons nous réjouir parce que lorsque Jésus est mort sur la croix, la Parole de Dieu nous dit qu’Il « a condamné le péché dans la chair » (Romains 8 :3). Toutes les pensées négatives et les émotions toxiques de la chair ont déjà été jugées et punies à la croix. Aujourd’hui, nous pouvons faire l’expérience de la victoire sur la chair grâce au pouvoir de la croix.

Vous pouvez tout lire sur la lutte de l’apôtre Paul avec la chair dans Romains 7 :18-19: « Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. »

Avez-vous remarqué combien de fois les mots « je », « moi » et « ma » sont mentionnés dans les deux versets ci-dessus ? Je suis sûr que vous pouvez vous identifier à l’apôtre Paul dans sa lutte contre la chair. C’est la lutte à laquelle nous sommes tous confrontés lorsque nous sommes occupés de nous-mêmes et en guerre avec la chair en nous. C’est une vie de vexation, d’angoisse, de défaite et de désespoir.

Ce n’est pas là où Dieu veut que vous viviez, mon ami(e). Un croyant ne vit pas dans Romains chapitre 7. Par Christ Jésus, nous devrions vivre dans Romains chapitre 8. Lisons et découvrons comment Paul s’est libéré de cette servitude de soi.

Quelques versets plus loin, Paul s’écrie : « Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… » (Romains 7 :24). La réponse, mon ami(e), se trouve en une personne et Paul nous dit que cette personne est Jésus : « Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !… » (Romains 7 :25)

Seul notre magnifique Sauveur, Jésus Christ, peut nous délivrer de la chair. Et en Christ, nous pouvons entrer dans le premier verset du chapitre 8 de Romains, qui proclame : « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. » C’est ici que nous, en tant que nouveaux croyants de l’Alliance, devons vivre. Non pas dans le domaine de la lutte constante et du désespoir, mais dans le domaine de l’absence de condamnation et de victoire.

Joseph Prince