22 octobre 2018"... Ma grâce te suffit..." 2 Co. 12 :9

Pourquoi Certains Passages Dans La Bible Semblent-Ils Se Contredire ?

recherche-bibleN’oublions pas que la Bible est un ensemble de 66 ouvrages qui ont été rédigés par de nombreux auteurs. Eh bien que ces ouvrages aient été écrits également pour nous qui vivons les temps de la fin, les gens à qui ils s’adressaient à leur époque respective, ne vivaient pas tous dans les mêmes pays, ni dans les mêmes villes, et avaient des cultures différentes les uns les autres. Certaines lettres notamment, dont quelques-unes sont des lettres pastorales, étaient adressées à des églises spécifiques, leur responsable notamment, où la vie communautaire était différente d’autres églises. Tous n’avaient pas le même degré de connaissance d’une église à une autre, tous n’avaient pas la même foi, tous n’avaient pas non plus été instruits de la même manière. Ce qui signifie que ce que disent certains livres de la Bible, certaines lettres, ne concernent pas forcément tous les chrétiens aujourd’hui, cependant nous en retirons une instruction.

Prenons l’exemple d’une famille dont les parents vivent en Bolivie et une autre famille dont les parents vivent en France. Vous conviendrez que les parents n’élèveront pas leurs enfants de la même manière à cause de nombreux facteurs et notamment de la culture qui est différente d’un pays à l’autre. Des choses diffèrents souvent d’une famille à une autre, tout comme l’éducation peut différer d’un pays à un autre.

Au vu de cet exemple, et au risque de me répéter, vous conviendrez pareillement que pour ce qui concerne les Écritures, les livres de la Bible n’ont pas tous été écrits pour les mêmes personnes, sachant que celles-ci ne vivaient pas toutes à la même époque, se trouvaient dans des pays et des villes différentes. J’attire donc votre attention sur le fait que certains passages de la Bible peuvent non seulement sembler en contredire d’autres, mais peuvent également être en désaccord avec des enseignements que vous auriez lus ou entendus. Faut-il donc de nouveau répéter qu’il peut être fort dangereux d’isoler un verset de la Bible, et donc de le sortir de son contexte, pour en faire un enseignement que vous croirez dur comme fer ? Si nous sortons un verset de son contexte, et de l’ensemble dans lequel il a été écrit, sans chercher à poser les bonnes questions nous courons tout simplement le risque d’être dans l’erreur. La Bible n’est pas un livre de bandes dessinées ni un roman. Lorsqu’on lit la Bible dans le but de grandir dans la connaissance de la Parole il est nécessaire de se poser des questions comme par exemple :

  • Que veut dire l’auteur de ce verset ?
  • À qui s’adresse ce verset, à quel genre de personnes ? Chrétiennes ? Juives ou incroyantes ?
  • Pourquoi l’auteur dit-il cela et dans quel but ?
  • À quelle époque vivaient les destinataires de ce passage ?
  • Pourquoi me semble-t-il que ce verset va à l’encontre de ce que j’ai lu dans un autre livre de la Bible ?

Ces questions vous permettront sans aucun doute de savoir faire la différence entre un livre de la Bible et un autre. Vous pourrez de cette façon voir que les recommandations qui ont été données à une église sont en rapport avec ce qu’il se passait à l’intérieur, et non pas avec d’autres églises se trouvant en d’autres lieux. Vous pourrez aussi vous apercevoir que cela avait un rapport avec le lieu où vivaient et où se réunissaient les membres de l’église, et avec les personnes qui fréquentaient l’église.

Prenons un des cas qui est souvent controversé et qui fait souvent débat de nos jours, comme le ministère qu’exercent des femmes comme pasteurs, évangélistes, etc… De nombreux croyants aujourd’hui prennent en compte un seul verset où l’apôtre Paul dit dans 1 Timothée 2 :12 « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. » Ces personnes qui prennent uniquement ce verset pour interdire aux femmes d’enseigner sont dans l’erreur parce qu’elles sortent le verset du contexte dans lequel il a été écrit, elles ne cherchent pas à en savoir plus. Par exemple, ces détracteurs pourraient se poser les questions suivantes :

  • Pourquoi des femmes ont été collaboratrices dans l’église primitive et pourquoi certaines femmes ont eu des fonctions qui étaient attribuées à des hommes dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament ?
  • En l’occurrence, comment se fait-il que des femmes telles que Miryam, sœur de Moïse, était prophétesse (Exode 15 :20) et que Débora était juge et prophétesse en Israël (Juges 4 :4) ?
  • Pourquoi Jésus a t- il permit à des femmes de faire partie de ses proches ?
  • Pourquoi l’apôtre Paul parle-t-il du ministère de la femme et pourquoi le soutient-il ?
  • Ne semble-t-il pas y avoir des contradictions en rapport avec ce que dit l’apôtre Paul dans 2 Timothée 2 :12 et les femmes qui avaient des fonctions dans l’église primitive ?

D’autre part, l’apôtre Paul dit dans Galates 3 :27-28 « vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28- Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Christ-Jésus. » Le verset 28 ne vous semble-t-il pas être quelque peu en contradiction avec ce que dit l’apôtre Paul dans 2 Timothée 2 :12 ? Il fait même perdre le caractère absolu de l’ordre créationnel. C’est pourtant le nouveau statut des hommes et des femmes en Christ aujourd’hui.

ALORS, QU’EST-CE QUI A AMENÉ L’APÔTRE PAUL À PRENDRE UNE TELLE DÉCISION D’INTERDIRE À LA FEMME D’ENSEIGNER DANS 1 TIMOTHÉE 2 :12 ?

Les Saintes ÉcrituresLorsque nous lisons les lettres pastorales de 1 et 2 Timothée de l’apôtre Paul nous nous rendons compte qu’il y avait des enseignements hérétiques qui menaçaient l’église (1 Timothée 1 :6, 19 ; 4 :1 ; 6 :9-10, 20-21 ; 2 Timothée 2 :16-18 ; 4 :3-4) et auxquels Paul fait allusion dans les deux lettres à Timothée, et même à Tite, qui ont toutes des points communs.

Certains propageaient des faux enseignements venant de leur intérêt pour la Loi de Moïse. Ils semaient la division et la jalousie (1 Timothée 6 :3-5). Certaines personnes cherchaient aussi à profiter de leur influence pour s’enrichir et semblaient même avoir un dessein particulier auprès de certaines femmes (2 Timothée 3 :6-7). Il y avait bien d’autres difficultés au sein de cette église, c’est pourquoi Paul demande à Timothée d’agir avec la plus grande fermeté pour combattre l’hérésie et l’influence grecque pour éviter que l’église ne soit contaminée par des erreurs.

Nous comprenons donc mieux pourquoi l’apôtre Paul a dû prendre des mesures fermes pour éviter que l’église soit gangrénée par de faux enseignements, enseignements qui auraient amené tous les membres dans l’égarement complet. Ne pas permettre à la femme d’enseigner dans ces cas-là était donc une mesure raisonnable qu’il fallait prendre à la vue de ce que nous lisons dans les deux lettres à Timothée et plus encore dans 2 Timothée 3 :6-7.

Je tiens à faire une petite remarque en ce qui concerne la décision prise par l’apôtre Paul. Qu’’a-t-il écrit dans 2 Timothée 2 :12 ? Il écrit « Je » ne permets pas à la femme d’enseigner. C’est donc l’apôtre Paul qui a pris cette décision, qui était nécessaire étant donné les circonstances. À contrario, lorsque c’est une décision prise personnellement par le Seigneur l’apôtre Paul dit par exemple « j’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur… » (1 Corinthiens 7 :10). Si je fais cette remarque c’est simplement pour vous permettre de faire la différence entre une recommandation donnée par le Seigneur, qui peut être donnée à toute l’Église, et une recommandation donnée par un apôtre qui peut être donnée seulement à une communauté précise.

Bien-aimés, croyez-moi, si la Bible était si facile à comprendre Dieu ne susciterait pas des personnes pour enseigner Son peuple, afin de l’amener aux sources d’eau de la vie par une bonne connaissance de l’œuvre accomplie de notre Seigneur Jésus, car aujourd’hui beaucoup de chrétiens se sont égarés. Ils croient mais pas de manière correcte parce qu’il y a pour beaucoup des zones d’ombres dans leur compréhension de la Parole, beaucoup de choses qu’ils n’ont pas comprises. En conséquence il y a de nombreux chrétiens qui ne vivent pas dans la grâce de Dieu, la raison en est qu’ils ont été égarés à cause d’enseignements trompeurs et mensongers.

Un jour, lors d’une prière, j’ai tout de même souhaité demander au Seigneur pourquoi aujourd’hui il choisit des femmes pour enseigner Sa Parole. Le Seigneur a répondu « c’est une question de connaissance ! » Cela signifie donc que Dieu sait ce qu’il y a de mieux pour que Son peuple soit enseigné dans la vérité, pour un tant soit peu que les enseignements donnés soient des enseignements oints de l’Esprit.

Bien-aimés frères et sœurs, comme nous l’avons démontré il peut y avoir des zones d’ombres dans la Bible, certains passages peuvent sembler se contredire alors qu’il n’en est rien. Alors, plutôt que de fustiger contre un enseignement qui vous semble différent de celui que vous avez reçu, ou de ce que vous avez cru, faites comme les Juifs de Bérée, vérifiez les Écritures pour voir s’il en est bien ainsi ; aussi demandez au Seigneur de vous révéler ce que vous n’avez pas compris.

Vito Lentini
Copyright©Janvier 2018 – La Grâce De Dieu.com
Tous droits réservés