lundi, août 20La Grâce De Dieu vous apporte la lumière de la vie

Comprendre La Grâce De Dieu Et Ses Bienfaits

Bonheur grâceFabrice et Jean-Paul sont deux amis chrétiens qui vivent dans la même ville et aucun d’eux ne travaille. Tous deux ont une compréhension différente de la grâce de Dieu, et il n’y a pas besoin d’avoir des révélations pour se rendre compte que cette différence se voit de façon évidente dans leur vie. Fabrice dépend incontestablement de la grâce de Dieu, alors que Jean-Paul tente, depuis des années, de se débattre avec ses problèmes récurrents. Pourquoi cette différence puisqu’ils sont tous deux chrétiens, et croient tous deux à la grâce de Dieu, me direz-vous ? En fait, tout vient de la façon dont l’un et l’autre comprend comment Dieu agit dans la vie de Ses enfants.

Fabrice, après avoir connu bien des difficultés financières, a fini par comprendre comment il lui fallait agir pour que Dieu pourvoie régulièrement à ses besoins et à ceux de sa famille. Jean-Paul, quant à lui, connaît de nombreuses difficultés financières au point de ne pouvoir se nourrir, se loger ou se soigner convenablement. Dieu est intervenu plusieurs fois dans sa vie, mais toujours après de nombreuses difficultés, très souvent in extrémis.

LES PROMESSES DE BÉNÉDICTIONS SONT POUR NOUS AUJOURD’HUI, ALORS COMMENT SORTIR DES PROBLÈMES RÉCURRENTS ?

Aujourd’hui, je peux demander à n’importe quel chrétien s’il dépend de la grâce de Dieu, la réponse sera pratiquement toujours affirmative. Beaucoup pensent comprendre la Parole de Dieu et Sa grâce, mais peu sont ceux qui y baignent réellement, car les bénédictions ne sont pas dans leur vie comme un flux continu, ce sont des bénédictions par-ci, par-là, et beaucoup connaissent des difficultés.

Dans Éphésiens 2 :8 l’apôtre Paul nous dit « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » Le mot grec pour « sauvé » est « sozo » [sode’-zo] qui ne signifie pas seulement sauvés de l’enfer, mais aussi « guéri, préservé, que vous avez tout pleinement ». Donc c’est par grâce que vous avez tout, que vous êtes gardé en bonne santé, préservé et rendu prospère. C’est par la grâce, au moyen de la foi, que les promesses de Dieu sont assurées dans votre vie. Pour ce qui concerne la foi, sachez qu’il y a « la foi » et « vivre la foi », ce qui n’est pas du tout la même chose. Par exemple, une personne peut aimer quelqu’un, mais sans pratiquer l’amour. Il en est de même pour la foi ; certains croient en Dieu mais ne vivent pas avec Lui.

Aussi, comprenez bien que la Parole de Dieu s’adresse à nous, Elle parle de nous, ce qui signifie que ses promesses nous concernent tous aujourd’hui. Ainsi, lorsque Jésus dit dans Jean 10 :9-10 « C’est moi qui suis la porte. Celui qui entre par moi sera sauvé : il pourra aller et venir librement, il trouvera de quoi se nourrir… Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante. », c’est à nous que Jésus parle, Ses paroles sont donc pour nous aujourd’hui. Jésus nous dit que celui qui passe par Lui trouvera de quoi se nourrir, puisqu’il en est ainsi comment se fait-il qu’il y a encore aujourd’hui des chrétiens qui n’arrivent pas à sortir de leurs problèmes ? Comment se fait-il qu’il y a encore des chrétiens submergés de difficultés qui ne cessent de s’accroître ? Parce que beaucoup n’ont pas appris à connaître comment Dieu agit dans la vie de Ses enfants et ce qu’Il demande à chacun de nous pour que nous ayons Ses bénédictions. Il est donc important d’accepter cette invitation du Seigneur Jésus : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » Car Jésus n’est pas venu pour être servi, mais pour servir (Matthieu 11 :28 – Marc 10 :45).

LA GRÂCE DE DIEU EST UN FLEUVE DE BÉNÉDICTIONS DANS LEQUEL DIEU NOUS INVITE À Y BAIGNER CONTINUELLEMENT

Regard vers le cielFabrice a souvent médité sur des sermons oints qui enseignent la grâce de Dieu parce qu’il cherchait les moyens d’obtenir les bénédictions que Dieu a prévu pour chacun de Ses enfants ici-bas. Après avoir médité longuement sur sa situation il s’est mis à chercher ce qui n’allait pas chez lui, afin de pouvoir changer de cap pour que les bénédictions de Dieu s’écoulent dans sa vie, et celle de sa famille, comme un flux continu. Fabrice cherchait à tous prix ce qui l’empêchait d’être dans ce fleuve de bénédictions constantes (Apocalypse 22 :2)

Jean dit que nous avons un avocat « Jésus Christ Le Juste » (1 Jean 2 :1). Que confit-on généralement à un avocat ? Nous lui confions des affaires que lui seul peut résoudre parce qu’il en a les compétences et les connaissances nécessaires n’est-ce pas ? Donc, si chaque jour vous priez le Seigneur pour lui remettre vos problèmes, vous lui remettez en quelques sortes un dossier contenant tous vos soucis, toutes vos inquiétudes afin qu’Il s’en charge. Cela signifie donc que vous avez conscience de votre incapacité à apporter vous-même les solutions nécessaires à vos problèmes, vous reconnaissez que seul le Seigneur peut vous apporter un changement. Vous mettez ainsi en application le conseil qui vous est donné dans 1 Pierre 5 :7 « Déchargez-vous sur lui [Dieu] de tous vos soucis, car il prend soin de vous. »

Supposons que depuis quelques jours vous priez pour que Dieu se charge de vos soucis. Vous êtes dans l’attente, puis au bout d’un certains nombres de jours, lassé de ne pas voir la solution à vos problèmes, vous décidez de retirer votre dossier des mains de votre Avocat, c’est-à-dire Jésus, que va-t-il se passer ? Le Seigneur ne pourra tout simplement pas continuer de se charger de vos problèmes. Je dis bien « continuer » car le Seigneur a non seulement entendu vos prières, mais Il a également agit. Comment est-il possible de retirer votre dossier des mains du Seigneur puisque votre dossier n’est pas quelque chose de physique ? La réponse est simple : Il suffit que vous tentiez de résoudre par vous-même vos problèmes, par vos propres efforts, pour lui retirer ce dossier, c’est aussi simple que cela.

QUE SE PASSE-T-IL D’AUTRE LORSQUE VOUS SOUHAITEZ RÉSOUDRE VOS PROBLÈMES PAR VOUS-MÊME ?

Lorsque vous essayez de résoudre vos problèmes par vous-même, problèmes que vous aviez remis à votre Père céleste quelques jours plus tôt, non seulement vous lui retirez votre confiance, mais en plus vos problèmes ne trouvent pas de solutions durables. Dieu ne peut plus agir parce que vous avez pris la décision personnelle de résoudre vos problèmes par vous-même, par vos propres efforts ; vous montrez ainsi que vous n’avez pas besoin de Dieu.

Comprenez bien que Dieu ne force personne, Il n’ira jamais à l’encontre de ce que ses enfants veulent faire parce qu’ils sont libres. C’est ce que Fabrice a fini par comprendre, car c’est ce qu’il faisait très souvent. Il priait chaque jour en remettant ses soucis entre les mains du Seigneur, puis, quelques jours plus tard, désespéré de ne pas voir venir les bénédictions, il remuait ciel et terre afin de trouver une solution. Fabrice a compris que ce qui lui manquait était la patience, une pleine confiance en Dieu, et qu’il lui fallait lâcher prise pour que le Seigneur puisse librement et pleinement agir dans sa situation.

Fabrice a pareillement compris qu’il fallait du temps pour que les choses se mettent en place, et que, quelles que soient les circonstances, Dieu ne le laisserait jamais dans ses problèmes. Fabrice avait saisi que, ce que ses yeux voyaient ou ce que ses oreilles entendaient, n’avait rien à voir avec le résultat final que Dieu avait prévu pour lui. Par exemple, Fabrice devait de l’argent à des créanciers qui lui réclamaient sans cesse ce qu’il leur devait. Maintes et maintes fois ces créanciers ont menacé Fabrice de lui envoyer un Huissier de justice pour le saisir de ses biens matériels, mais lorsque Fabrice s’en est remis pleinement à Dieu aucun de ces créanciers n’a pu saisir ce qui lui appartenait. Dieu a protégé Fabrice de ces créanciers qui voulaient lui nuire, Il les a empêchés de toucher à ses biens et à son argent.

QUAND EST-IL DE JEAN-PAUL ? A-T-IL APPRIS COMMENT DIEU AGIT DANS LA VIE DE SES ENFANTS ?

Jean-Paul a foi en Dieu, mais pas de la bonne façon. Qu’une personne croit en Dieu et à Sa grâce est une chose, mais vivre sa foi en la mettant en action est autre chose, c’est ce que Jean-Paul n’a pas compris et ce qui lui a valu d’énormes problèmes. Vivre sa foi c’est avoir pleinement confiance que Dieu peut tout, que rien ne lui est impossible, qu’Il veut protéger ses enfants et les bénir au quotidien, vivre sa foi c’est savoir que ce que l’on ne voit pas encore va s’accomplir avec certitude (Hébreux 11 :1).

Jean-Paul aurait pu avoir beaucoup de difficultés il y a quelques années si Dieu n’était pas intervenu dans sa vie. En effet, Jean-Paul devait de l’argent, mais Dieu a empêché que l’on nuise à sa vie. Malgré cela, Jean-Paul n’a pas vraiment développé un cœur reconnaissant pour tout ce que Dieu a fait dans sa vie, à un tel point qu’il n’en a jamais assez. Jean-Paul demande très souvent qu’on lui vienne en aide quand il ne voit pas l’exaucement de ses prières. Cette situation dure depuis quelques années, il n’écoute aucun conseil que son ami Fabrice lui donne, il n’en fait qu’à sa tête, ce qui lui vaut toujours beaucoup de complications.

Aujourd’hui, sans vraiment une grande conviction Jean-Paul prie Dieu afin qu’Il pourvoie à ses besoins et le sorte de ses difficultés répétitives. Il prie pour ses problèmes, mais dès qu’il entend des menaces, qui ont pour but de l’intimider et de l’obliger à s’acquitter de ce qu’il doit, sa confiance en Dieu en pâti pour ne pas dire qu’elle vole en éclats. Jean-Paul vit dans la peur, la peur de l’homme plutôt que la confiance en Dieu, ce qui fait que souvent ses prières n’aboutissent pas. Jean-Paul est ce personnage qui remet son dossier de problèmes dans la prière, puis quelques jours plus tard il le reprend en essayant de trouver lui-même une solution, ce qui le met à chaque fois dans une situation désespérée, sans vraiment trouver de solution durable, car sortir d’un problème est une chose, mais le voir se répéter chaque mois c’est justement ce que Dieu veut éviter à Ses enfants.

Jean-Paul n’a pas compris que nous, chrétiens, ne dépendons pas des circonstances que nous voyons avec nos yeux charnels, mais que nous dépendons de Dieu seul qui est le Maître de l’univers et que rien ne peut faire obstacle à Ses bénédictions si cela ne vient pas de nous-même. Il suffit seulement d’être patient et de Lui faire pleinement confiance pour que Ses bénédictions s’écoulent dans notre vie comme un fleuve qui ne s’arrête jamais.

Fabrice, lui, a su voir à la lumière d’enseignements oints de l’Esprit, et de la Parole, quels devaient être les changements à apporter dans sa marche avec le Seigneur, afin de ne dépendre que de Sa grâce et être béni chaque jour de sa vie. Fabrice a pris un nouveau départ en remettant tous ses soucis dans ses prières quotidiennes, en ajoutant la patience et la confiance qui lui faisait tant défaut. Il est devenu confiant que Dieu est à l’œuvre chaque jour pour le bénir pleinement. Il ne se focalise plus sur ce qu’il entend ou ce qu’il voit et qui laisse paraître des choses contraires à ses prières, étant pleinement assuré que Dieu veille sur lui et sa famille et les bénit chaque jour de leur vie, ayant une pleine assurance que ni lui, ni sa famille, ne manqueront plus de quoi que ce soit.

Aujourd’hui Fabrice et sa famille baignent constamment dans la grâce de Dieu, les bénédictions s’écoulent comme un flux continu sans interruption. Fabrice ne se fait plus aucun souci, il est de plus très reconnaissant au Seigneur. Il ne cesse de remercier chaque jour son Père céleste, d’un cœur pleinement reconnaissant pour les bienfaits de Sa grâce, pour toutes Ses bénédictions. Dernièrement, Fabrice avait grandement besoin de changer de véhicule, car sa voiture n’était plus en état de recevoir des réparations ; le Seigneur a également pourvu à ce besoin sans que Fabrice n’ai eu à faire le moindre effort.

Fabrice a su écouter les conseils qui lui ont été donnés par le moyen d’enseignements oints de l’Esprit, il a su mettre en pratique ce que d’autres chrétiens ont mis en pratique eux-mêmes pour dépendre de la grâce de Dieu et être béni chaque jour de leur vie. Jean-Paul, quant à lui, n’a pas apporté de réels changements dans sa marche chrétienne, il est toujours aussi seul avec ses problèmes sans pouvoir s’en libérer. Chaque mois est pour Jean-Paul une véritable lutte, un vrai parcours du combattant, car rien n’est encore résolu à l’heure actuelle. Il n’écoute et ne met en pratique ni les conseils de la part de chrétiens dépendant de la grâce de Dieu, ni les enseignements oints de l’Esprit qui lui auraient permis de sortir de ses problèmes récurrents en laissant au Seigneur le soin de s’en charger.

DEUX CHRÉTIENS, DEUX SITUATIONS, UN ÉCHEC ET UN SUCCÈS

Nous avons vu les exemples de ces deux chrétiens qui vivent de façon tout à fait différente avec le Seigneur. Lequel des deux, Fabrice ou Jean-Paul, baigne complètement dans la grâce de Dieu ? Il est évident que Fabrice est complètement immergé dans le fleuve de la grâce de Dieu, alors que Jean-Paul touche l’eau de ce fleuve, où l’abondance règne, du bout des pieds seulement, il n’est pas immergé dans ce fleuve. La peur de l’homme, la peur du lendemain, l’empêche de s’abandonner totalement entre les mains de notre Père céleste.

Et vous, baignez-vous totalement dans le fleuve de la grâce de Dieu, ou avez-vous une décision à prendre aujourd’hui concernant votre façon d’agir pour bénéficier des bienfaits de la Grâce de Dieu dans votre vie ? Quelle manière d’agir adopterez-vous, celle de Jean-Paul ou celle de Fabrice ? Les réponses que vous donnerez dépendront de la vie que vous aurez, une vie bénie ou une vie remplie de difficultés et de problèmes croissants.

Vito Lentini
Copyright © Juin 2018 – La Grâce De Dieu.com
Tous droits réservés