La Puissance Du Pardon Complet

croixDans 1 Jean 1 :9 nous lisons « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » Ici nous voyons une condition pour que Dieu nous pardonne et que nous soyons purifiés. Ce qui veut dire que l’inverse est aussi vrai. Donc si nous ne confessons pas nos péchés, nous ne serons pas pardonnés. Sommes-nous ou ne sommes-nous pas pardonnés ? À qui s’adresse ce verset ?

À cause de ce verset, si je pèche, je deviendrai impur et j’aurai donc besoin de me confesser pour redevenir pur. Pourtant la Bible dit que nous sommes gratuitement justifiés par la grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ (Romains 3 :24). Par le péché d’un homme, Adam, tous les hommes sont devenus pécheurs. Supposons que vous rencontriez un pécheur, peut-il devenir pur en agissant de la bonne manière ? Par Jésus, tous les hommes peuvent être justifiés. Est-ce que le péché d’Adam a été plus puissant que ce que Jésus a fait ? 1 Jean 1 :9, n’a pas été écrit pour les croyants en Jésus, mais pour les incroyants.

Pendant longtemps, j’ai cru que ce verset était pour les croyants et c’est ce que je prêchais. J’essayais d’appliquer ce verset dans ma vie et le résultat en était que je prenais de plus en plus conscience du péché. J’étais obsédé par la confession de mes péchés. Je voulais tellement être en communion avec Dieu. Je ne voulais pas perdre ma relation avec Dieu et l’on m’avait enseigné que le péché m’empêcherait de l’être. On m’avait dit que si je n’avais pas une bonne relation avec Dieu que de mauvaises choses m’arriveraient et que si j’avais une bonne relation que c’était là que de bonnes choses pourraient m’arriver. Ce qui voulait dire que dans une même journée, je pouvais être en communion avec Dieu et ne plus l’être. Si j’avais de mauvaises pensées ou des pensées négatives, je me dépêchais de demander pardon.

Romains 14 :23 dit « Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par conviction. Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché. » Cette croyance de demander pardon pour tous mes péchés me rendait fou. C’est parce que je passais tout mon temps à confesser mes péchés. Il est écrit de confesser tous nos péchés, ce qui veut dire de confesser nos péchés conscients et inconscients. L’ignorance n’est pas une excuse.

Je me souviens lorsque j’étais un adolescent, ma vie était remplie par la confession de mes péchés. Je voulais tellement être en communion avec Dieu. Si j’avais une mauvaise pensée, je m’arrêtais et me confessait à voix basse. La peur et l’inquiétude sont aussi des péchés parce que c’est de ne pas faire confiance à Dieu. Un jour, j’ai entendu une conversation, où des personnes parlaient de moi. Elles disaient qu’elles me trouvaient étrange, car je passais mon temps à parler tout bas. L’une d’elles a dit, qu’elle pensait que j’agissais de cette manière, à cause de ma religion. Je me suis senti mal, parce que cela voulait dire, que je ne donnais pas d’honneur et de gloire, au nom de Jésus. Je n’étais pas ce que Jésus nous dit d’être : « le sel de la terre ». Le sel fait que les gens ont soif. Mes amis n’avaient pas soif de ce que j’avais. Au contraire, ils avaient peur de ce que j’avais. Je n’avais pas une foi solide, je n’avais pas l’air enjoué. Je n’étais pas plein de vie, de joie et de paix. Tout ce que j’essayais de faire, c’était d’être en règle avec Dieu. Et pourtant tous nos péchés passés, présents et futurs sont pardonnés.

1 Jean 1 :9 a été écrit pour des incroyants. Ce chapitre s’adresse à une communauté chrétienne qui affrontait l’hérésie gnostique. C’était des juifs qui vivaient avec des païens et leur religion avait fait fusion. Ils croyaient que la matière était mauvaise et que Jésus ne pouvait pas être venu comme homme, dans la chair. 1 Jean 4 :2-3 dit « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu ; 3- Et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. »

Regardons 1 Jean 1 :1 « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie. » Habituellement quand un apôtre commençait sa lettre, il la commençait en disant par exemple : « à tous les saints à Rome ». Le mot saint veut dire qu’ils sont mis à part pour Dieu. Remarquez que l’apôtre Paul n’a pas commencé sa lettre de cette manière. C’est comme s’il leur disait, oui les disciples ont vu Jésus, dans la chair. Il combattait l’hérésie gnostique. C’est comme s’il leur disait que Jésus n’était pas un zombi, ils l’avaient touché et vu de leurs yeux.

1 Jean 1 :3 dit « Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. » Il voulait qu’ils soient en communion avec eux et qu’ils soient en communion avec le Père. C’est pour qu’ils puissent être unis, qu’ils naissent de nouveau et qu’ils soient en relation avec Dieu. Les gens qui croient que 1 Jean 1 :9 est pour les croyants, disent qu’il y a 2 sortes de communion. La première est que vous ne pouvez pas briser votre relation comme un père et un fils. Le fils est toujours le fils, même s’il est mauvais, il reste le fils. En d’autres mots, votre relation avec Dieu ne peut pas être brisée. 1 Corinthiens 1 :9 dit « Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur. » Notre communion avec Dieu dépend de la fidélité de Dieu. Ce n’est pas votre fidélité qui maintient votre relation avec Lui.

Imaginons un fils qui fait quelque chose de mal et que le père ne veut plus être en relation avec lui jusqu’à ce qu’il demande pardon. La deuxième sorte de communion enseigne que Dieu n’aura pas de relation avec nous, aussi longtemps que nous n’aurons pas demandé pardon. Si le père ne parle plus à son fils, c’est un père bizarre. C’est le temps où le père doit s’asseoir avec son fils et lui dire ce qu’il a fait de mal. Quelle idée bizarre de penser que parce que vous avez péché, vous ne pourrez plus entendre la voix de Dieu et qu’Il ne voudra plus être en relation avec vous. C’est une mauvaise image de mon Père.

Même Caïn après avoir tué son frère Abel, a entendu la voix de Dieu. Il savait que c’était Sa voix. Après avoir tué son frère, Dieu lui a parlé et Caïn savait que c’était Lui. Lorsque vous agissez mal vous entendrez la voix de Dieu parce qu’Il vous aime. De vouloir tout le temps confesser nos péchés fait que nous sommes tout le temps en train de prendre conscience du péché. Lorsque Jésus a versé son sang et que vous mettez votre confiance en Lui, vos péchés sont pardonnés et vous êtes purifié une fois pour toute.

Prenons l’exemple d’un avocat qui représente un meurtrier. Il ne se bat pas pour le procureur, il se bat toujours pour celui qu’il représente. Jésus est au ciel, non pas pour pointer un doigt vers nous, Il est là pour se présenter comme étant juste pour nous. Il est notre avocat.

Galates 2 :7-9 dit « Au contraire, voyant que l’Évangile m’avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, – 8- car celui qui a fait de Pierre l’apôtre des circoncis a aussi fait de moi l’apôtre des païens, – 9- Et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. » L’apôtre Paul a été élevé par Dieu pour prêcher l’Évangile aux gentils. Jacques, Céphas (Pierre) et Jean, habituellement leur ordre est différent. Habituellement, c’est Pierre (la pierre), Jacques (remplacer) et Jean (la grâce) qui veut dire la pierre a été remplacée par la grâce. Ils étaient au mont où il y a eu la transfiguration de Jésus. Ils étaient aussi à la maison de Jaïrus lorsque sa fille a été ressuscité (Marc 5 :37). Ils étaient au jardin de Gethsémani. Dans ce verset, l’ordre est différent, c’est parce que c’est l’ordre des livres du Nouveau Testament. Paul a écrit les trois quart du Nouveau Testament. Son dernier livre est Philémon. Je crois qu’Hébreux a aussi été écrit par Paul, mais son nom n’y est pas*. Ensuite c’est le livre de Jacques, puis c’est 1 et 2 Pierre, et ensuite 1, 2 et 3 Jean et Apocalypse qui sont aussi de Jean. Ces livres sont à la fin de la Bible et ils sont là pour les juifs. 1 Jean 1 :9, n’a pas été écrit pour les croyants gentils, mais pour les Juifs.

Jacques 1 :1 dit « Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut ! » Je ne crois pas que les 12 tribus étaient toutes sauvées. Il est écrit de nettoyer vos mains, pécheurs, purifier vos cœurs, hommes irrésolus (Jacques 4 :8). Ce n’est pas pour nous, c’est pour les 12 tribus. Je ne dis pas de ne pas lire Jacques, Pierre, Jean et l’Apocalypse ; mais c’est de réaliser que ce n’est pas écrit pour nous. Elles sont écrites pour notre bénéfice, pour que nous en tirions avantage. Si un homme de Dieu m’écrit une lettre et qu’il y a de merveilleux enseignements et que je vous la fasse lire, vous pourrez apprendre de ces enseignements qui y sont écrit. Mais si dans cette lettre, il est écrit qu’il m’enverra un objet, cet objet sera pour moi et non pas pour vous. Nous devons comprendre que ces lettres sont pour les Juifs.

Paul a écrit les trois quart du Nouveau Testament et à aucune place, il a mentionné que nous devons confesser nos péchés. Si confesser nos péchés est si important que 1 Jean 1 :9 le dit ; Paul nous ferait une injustice de ne pas nous en parler. Paul n’a jamais soufflé un mot. Si ce verset était écrit pour les croyants, Paul aurait dû le mentionner quelque part. Il n’en parle pas une seule fois dans Romains, Galates, Colossiens et Thessaloniciens. Paul, lui-même, n’a jamais confessé les péchés de l’église. Dans l’Ancien Testament, les Juifs aimaient confesser leurs péchés, parce qu’ils étaient sous la Loi et que la Loi leur fait prendre conscience de leurs péchés. Même Moïse a confessé les péchés d’Israël. David et Daniel ont aussi confessé les péchés. Les prières de Paul étaient toujours remplies de paroles comme par exemple : « afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance » (Éphésiens 1 :17). C’est toujours Dieu qui nous donne de la sagesse et de la connaissance pour savoir ce que nous avons en Jésus. Une des choses que nous avons, c’est le pardon des péchés.

Lorsque Paul trouvait du péché dans l’église que faisait-il ? Par exemple, dans Corinthiens, certains croyants gentils se rendaient au temple des prostitués. Cela aurait été une bonne raison pour Paul de leur dire de confesser leurs péchés. Il leur a dit : ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit. Il leur rappelait ce qu’ils avaient. Paul aurait été injuste, si confesser nos péchés était si important pour être en règle avec Dieu, de ne pas en avoir parlé. Paul aurait dû leur dire de confesser leurs péchés. À chaque fois qu’il y avait du péché dans l’église, Paul leur répondait en disant : « ne savez-vous pas… » Une autre fois, un frère qui avait un différend avec un autre frère, Paul leur a dit : « ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? » (1 Corinthiens 6). « Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges. »

Les lettres de Paul ont été écrites avant celles de Jean. Le livre de 1 Jean a été écrit dans les années 90 à 94 et les lettres de Paul ont été écrites dans les années 50. Sa première lettre a été aux Thessaloniciens. L’église est née en 33 après la mort de Jésus. Ce qui veut dire que pour au moins 50 ans, ils n’ont pas eu la lettre de 1 Jean 9 :1. L’église est née à la Pentecôte. Imaginez que vous ayez vécu dans les années 60, où Paul a écrit ces lettres et que vous ayez péché, qu’auriez-vous fait ? Nous avons le pardon de nos péchés selon la richesse de sa grâce (Éphésiens 1 :7). Si vous croyez qu’un croyant doit demander le pardon de ses péchés pour être pardonnés pour que Dieu le bénisse et pour qu’il puisse être en relation avec Dieu ; ne serait-ce pas étrange que lorsque Jésus est apparu à ses disciples, après être ressuscité, Il n’en ait pas parlé. Les premières personnes à avoir vu Jésus après sa résurrection ont été des femmes et lorsque ces femmes ont dit aux disciples que Jésus était ressuscité, ils ne les ont pas crus. Pourtant Il leur avait dit à plusieurs reprises qu’Il ressusciterait. C’était mal de ne pas croire ce que Jésus avait dit.

Dans Jean 20 :19 nous lisons « Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : la paix soit avec vous ! 20- Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. » Ils se cachaient parce qu’ils avaient peur. Est-ce que la peur est un péché ? Si vous regardez dans Apocalypse, le premier groupe qui sera jeté dans l’étang de feu sera les faibles ou les timides et ensuite les incroyants. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pour les croyants (Apocalypse 21 :8). Ce qui veut dire que Dieu n’aime pas la faiblesse. Les croyants qui croient que 1 Jean 1 :9 est pour les croyants ne confessent pas leur faiblesse et pourtant pour Dieu la faiblesse et l’incroyance sont des péchés.

Pourquoi les disciples se cachaient-ils ? C’est parce qu’ils avaient peur des Juifs. Qu’est-ce que Jésus leur a dit ? Que la paix soit avec vous. Pourquoi est-ce que Jésus a agi comme s’ils n’avaient pas péché. Il aurait dû leur dire de confesser leurs péchés. Il ne leur a pas imputé leur péché. Il leur a montré pourquoi ils devraient être en paix, en leur montrant ses mains et son côté. C’est parce que Jésus avait payé. Les disciples furent dans la joie. La paix vient lorsque vous savez que vos péchés sont pardonnés. La joie vient lorsque vous avez une révélation du Seigneur. Thomas n’était pas présent à ce moment-là. Lorsque les disciples lui ont dit que Jésus leur était apparu, il ne les a pas crus. Celui qui a le plus péché, a le plus besoin de la grâce. Il n’a même pas imputé à Thomas son incroyance. C’est parce que tout a été payé.

Vous devez savoir que votre paix ne vient pas de vous. La paix vient de l’extérieur, c’est à cause de ce que Jésus a fait et de ce qu’Il nous donne. Il leur a montré ses mains et son côté. C’était leur fondation pour la paix, une paix parfaite. Si vous regardez à l’intérieur de vous, vous ne trouverez jamais la paix, parce qu’à l’intérieur, c’est toujours en changement. Regardez à Jésus qui ne change jamais. Son amour pour vous ne changera jamais.

1 Jean 1 :9 a une condition, c’est de confesser ses péchés. Dans 1 Jean 2 :1 nous lisons « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. » C’est la première fois dans ce livre que nous trouvons mes petits enfants. Au premier chapitre, ce n’est pas mes petits enfants parce que ce n’est pas adressé au peuple de Dieu. Le chapitre 2 c’est pour les croyants Juifs en Jésus. 1 Jean 2 :12 dit « Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. » Le mot hébreu pour petits enfants est TEKNION. C’est le même mot dans le chapitre 1 :2. C’est une expression de tendresse. Vous sont pardonnés : le temps du verbe veut dire un acte qui ne peut pas être répété. Pourquoi vos péchés sont-ils pardonnés ? À cause de Son Nom. Certains chrétiens essaient de trouver la paix et un sens de pardon par eux-mêmes. Ils passent plusieurs jours d’inquiétude à essayer de trouver certains mérites en eux-mêmes ou une certaine bonté ou une certaine paix en eux ; quand durant tout ce temps, ils ont une mauvaise fondation de la Bible. Ce qui veut dire que tout ce que Jésus a fait, tout ce qu’Il est, c’est la raison pour laquelle nous sommes pardonnés. C’est à l’extérieur de nous. Arrêtons de regarder à l’intérieur de nous pour trouver quelque chose de bon qui pourrait faire que nous le mériterions. Tout est sur la base de Son Nom.

Si 1 Jean 1 :9 est écrit pour les chrétiens, nous avons un problème. Le verset 2 :12 est la déclaration d’une vérité : tes péchés sont pardonnés. Dans 1 Jean 1 :9, si nous confessons, c’est une confession. Jean se contredirait, à moins que 1 Jean 1 :9 soit pour les Juifs incroyants en Jésus et que 1 Jean 2 :12 soit pour les Juifs croyants en Jésus. Jean a écrit cette lettre en 94 après la mort de Jésus. De confesser ses péchés, c’est une chose juive qui vient de l’Ancien Testament. Moïse a confessé les péchés d’Israël ainsi que Daniel. Même dans Proverbes 28 :13, il est dit que ceux qui avouent leurs péchés et les délaissent, obtiendront miséricorde.

Romains 16 :25 dit « À celui qui peut vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus-Christ, conformément la révélation du mystère caché pendant des siècles, 26- Mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, d’après l’ordre du Dieu éternel, et porté à la connaissance de toutes les nations, afin qu’elles obéissent à la foi. » Paul a dit : « mon Évangile », ce qui veut dire son Évangile de grâce. Pourquoi a-t-il dit « mon » ? C’est parce que c’est Dieu qui Lui a donné. Dieu n’a pas donné l’Évangile de grâce à Pierre, Jacques et Jean. Dieu l’a donné directement à Paul, la révélation du mystère caché, et maintenant elle se manifeste. Lorsque vous lisez les Proverbes, n’oubliez pas que ce n’est pas supérieur aux lettres de Paul. Lorsque vous lisez Matthieu, Marc, Luc et Jean, ce n’est pas la pleine révélation de la grâce. Parce qu’à la fin de la journée quand Judas a trahi Jésus, Jésus a dit qu’Il aurait encore beaucoup de choses à leur dire, mais qu’ils ne pouvaient pas les porter maintenant (Jean 16 :12). Mais lorsque l’Esprit de vérité viendra, Il les conduira dans toute la vérité (Jean 16 :13). C’est la partie du ministère de Paul. La grâce a été gardé secrète dans l’Ancien Testament, mais maintenant elle est manifesté.

Marc 1 :5 dit « Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. » Ils n’étaient pas nés de nouveau, ils confessaient leurs péchés. Ils n’étaient pas sauvés. Personne ne pouvait être sauvé, parce que Jésus n’était pas encore mort, son sang n’avait pas encore été versé. Personne ne pouvait naître de nouveau. Les disciples de Jésus étaient des suiveurs. Aucun d’eux n’était né de nouveau.

Dans Jean 8, l’Esprit n’a pas encore été donné parce que Jésus n’était pas encore glorifié. Aucun d’eux n’avait l’Esprit Saint qui vivait en eux. À son dernier repas avec Ses disciples, Jésus a dit que l’Esprit Saint devait être en eux (Jean 14 :16). Ainsi, personne ne pouvait être sauvé avant que le sang de Jésus ne soit versé. Ils étaient tous des gens qui suivaient Jésus, mais ils n’étaient pas sauvés. Judas n’a jamais perdu son salut, il n’était pas sauvé. Il n’aurait jamais dû se pendre (Matthieu 27 : 5). C’est une manière de faire sa propre justice, lorsque vous vous punissez vous-même pour vos péchés, alors que Dieu a pourvu à la punition, par l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Lorsque vous vous punissez ou que vous punissez votre famille, c’est une forme d’orgueil. Si seulement Judas avait attendu quelques heures, Jésus serait mort pour le pardon de sa trahison. Jésus est mort pour Pierre qui L’a renié. Il est mort pour tous nos péchés.

Dans ce temps-là les Juifs n’étaient pas sauvés, ils venaient à Jean-Baptiste pour confesser leurs péchés et se faire baptiser. C’est écrit pour les Juifs. Jean, au travers de son appel pour les Juifs, c’est comme s’il avait écrit : « eh les gars, je sais que vous avez souscrit à des lois païennes et si vous arrêtez de le nier et que vous avouez avoir péché et que vous confessez vos péchés, vous trouverez le salut. »

Père, merci pour le don de ton Fils Jésus, nous mettons notre confiance en Jésus qui est mort pour nos péchés. Son sang nous lave de tous nos péchés. Dieu nous aime tellement qu’Il a envoyé son Fils mourir pour nous. Dieu savait que le diable est un avocat qui se bat pour l’autre côté et qu’il attend pour nous accuser. Le salut ne doit pas être superficiel. Le don d’être justifié ne peut pas être perdu par notre prochain péché. Dieu a pourvu à quelque chose qui ne pouvait pas être pourvu par le sang des animaux. Dieu a envoyé Son Fils.

Dans l’Ancien Testament, le sang des animaux au Yom Kippour, le jour du grand pardon pourvoyait à la communion avec Dieu pour les Israélites pour un an. Comment pouvons-nous estimer le sang de Jésus, l’Éternel Fils de Dieu ? Quelle sera la durée de l’efficacité du sang de Jésus ? Jésus, à la croix a absorbé tous les jugements de Dieu pour nos péchés. Et Jésus a dit : tout est accompli (Jean 19 :30). Le temps du verbe dans tout est accompli, veut dire une fois pour toute, qui ne peut pas être répété. Tous les jugements ont été accomplis. Dieu a été satisfait. Tous les hommes ont été pardonnés. Les portes se sont ouvertes parce que le Fils de Dieu les a ouvertes. Il n’y a plus de jugement et plus de condamnation pour maintenant, même pas un petit peu de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

Joseph Prince